dimanche 19 mars 2017

Le transit d’Entrecasteaux


Site emblématique d’Amsterdam, la pointe d’Entrecasteaux est éloignée de la base de 15 kilomètres.
Cette distance peut paraître courte, mais il faut compter près de 7h00 de transit pour de bons marcheurs.
Le parcours débute tranquillement par une première étape jusqu’au Pignon (3h00 de marche), d’où l’on peut, si les conditions météorologiques le permettent, profiter d’un point de vue exceptionnel et apercevoir 700 m plus bas la cabane qui nous accueillera en fin de journée.
Progression vers Le Pignon, sous le vent et le crachin - Photo Marine DF
Vue de la Pointe d'Entrecasteaux et de sa cabane, depuis le Pignon- Photo Disams68

Puis une descente à travers une végétation dense nous permet de rejoindre « la salle à manger », promontoire à l’abri du vent où les hivernants ont pris l’habitude de se restaurer avant de débuter la descente.
Début de la descente, à partir de la "salle à manger"- Photo Disams68
Et quelle descente ! Près de 600 m de dénivelé. Heureusement le parcours est équipé de mains courantes et d’une via ferrata.
Descente le long de la via-ferrata - Photo Marine DF

Accroché à la paroi , on profite d'une vue magnifique- Photo Marine DF
Nous voilà donc au pied des falaises, mais Il reste une dernière étape : un cheminement de 1.5 kilomètres au milieu des scirpes, trous d’eau et otaries. C’est éprouvant, les pas se font moins précis.
C’est encore plus dur avec une charge supplémentaire de 10 litres d’eau, récupérés au niveau d’une petite rivière, pour notre consommation le temps du séjour.
La dernière partie du parcours n'est pas la plus facile- Photo Marine DF


Enfin, la cabane « le Refuge des becs jaunes » apparaît, on dépose les sacs, on reprend son souffle… et on admire …L’océan, les falaises, les albatros. Tous ces efforts sont largement récompensés par la beauté de cet endroit unique.
Enfin arrivés ! -Photos Disams68


lundi 27 février 2017

Le Grand Tunnel

Le caractère volcanique de l’île d’Amsterdam est bien visible avec la présence de nombreux cratères (Olympe, Dumas, Vénus, Cyclope, Vulcain, la Grande Marmite…).

Mais il y aussi les coulées volcaniques et en particulier celle dénommée « le Grand Tunnel » .

Avec la coulée Heurtin, située sur le même versant nord-est de l’île , le « Grand Tunnel » est un site facilement accessible depuis la base.
Vue du Grand Tunnel depuis le cratère inférieur Vénus (photo Corentin.O)

Plus qu'un véritable tunnel, c'est en fait une succession de cavités souterraines et de trous profonds d'une dizaine de mètres ouverts à l'air libre.

La présence des hivernants donne une idée de la taille des ouvertures.(Photo Corentin.O)
Sortie d'une cavité (photo Corentin.O.)

A l’abri du vent, ces endroits constituent des refuges pour de nombreuses espèces végétales et des lieux propices à une biodiversité récemment étudiée par l’équipe du programme 1167 (voir article du mois de décembre 2016).
Photo Corentin.O
Cascade de fougères (photo Disams68)




lundi 6 février 2017

Une crêperie dans les Australes

En cette période de Chandeleur, Corentin et Nicolas ont proposé d’organiser samedi dernier une soirée crêpes et galettes.

L’idée a bien sûr été acceptée par les autres hivernants (à noter la présence de quelques bretons dans le groupe …) .

Chacun a pu commander la composition de sa galette de blé noir auprès de nos deux crêpiers et déguster de très bonnes crêpes sucrées.


Nous avons ainsi passé une agréable soirée, digne des meilleures crêperies.


Corentin et Nicolas en pleine action autour des "billigs" .Photo Disams68

Les hivernants ont apprécié cette agréable soirée. Photo Alix T.

Bonne dégustation ! Photo Disams68.